fisc britannique, uk, hmrc, impôts, furlough
Le fisc britannique saisit 26,5 millions de livres sterling de Furlough à un « entrepreneur »
octobre 21, 2021
dividendes, uk, impôts, augmentation
Comment protéger vos dividendes du fisc : les petits investisseurs qui dépendent des revenus devraient être les plus durement touchés
novembre 19, 2021
Show all

Les faillites d’entreprises bondissent de 71% en août

faillites, uk, bankrupt, entreprise, covid

Les faillites d’entreprises bondissent de 71% en août

Il y a eu 1 348 faillites d’entreprises enregistrées en août 2021 en Angleterre et au Pays de Galles, selon les derniers chiffres du service d’insolvabilité.

Il s’agit d’une augmentation de 71% par rapport au chiffre de 788 rapporté en août 2020, bien qu’il soit similaire au chiffre pré-pandémique de 1 366 enregistré en août 2019.

Les statistiques montrent également que 1 256 Creditors’ Voluntary Liquidations (CVL : liquidations volontaires de créanciers) ont été prononcées en août 2021 – le niveau mensuel le plus élevé depuis janvier 2019.

Le nombre d’insolvabilités d’entreprises enregistrées était également similaire aux niveaux d’avant la pandémie, en raison d’un nombre plus élevé de CVL – bien que d’autres types d’insolvabilités d’entreprises soient restés inférieurs.

Les DRO et les IVA augmentent fortement

En août 2021, 1 714 Debt Relief Orders (DRO: ordonnances d’allègement de la dette) ont également été enregistrées, soit 29 % de plus qu’en août 2020, mais elles sont restées inférieures aux niveaux d’avant la pandémie (12 % de moins qu’en août 2019). Des modifications ont été apportées aux critères d’éligibilité le 29 juin, notamment une augmentation du niveau d’endettement auquel les gens peuvent demander une DRO de 20 000 £ à 30 000 £.

Il y avait, en moyenne, 7 021 IVA enregistrés par mois au cours de la période de trois mois se terminant en août 2021, ce qui est 44% de plus que la période de trois mois se terminant en août 2020 et 4% de plus que la période de trois mois se terminant en août 2019.

Le programme Breathing Space prend en charge des milliers de personnes

Entre le lancement du programme Breathing Space le 4 mai 2021 et le 31 août 2021, il y a eu 22 151 enregistrements, dont 21 884 enregistrements de Breathing Space standard et 267 enregistrements de Breathing Space en santé mentale.

L’initiative Breathing Space a été introduite pour protéger légalement les débiteurs de leurs créanciers. Il existe deux types de Breathing Space : un Breathing Space standard et un Breathing Space en cas de crise de santé mentale.

Un Breathing Space standard est disponible pour toute personne ayant des problèmes d’endettement. Il leur donne des protections juridiques contre les poursuites des créanciers jusqu’à 60 jours. Les protections comprennent la suspension de la plupart des mesures d’exécution et des contacts avec les créanciers, ainsi que le gel de la plupart des intérêts et des frais sur leurs dettes.

Un Breathing Space en cas de crise de santé mentale n’est disponible que pour une personne qui reçoit un traitement en cas de crise de santé mentale et elle dispose ainsi de protections plus solides. Il dure aussi longtemps que le traitement lié à la santé mentale de la personne, plus 30 jours (peu importe la durée du traitement de crise).

Limiter les faillites : modifications des règles relatives aux requêtes en liquidation

Les règles concernant la protection des entreprises avec des dettes impayées de 10 000£ ou plus ont également changé.

Une interdiction de requête en liquidation a été introduite en juin 2020 pour garantir que les entreprises en difficulté à cause de la pandémie ne soient pas forcées de faire faillite inutilement. Les restrictions ont pris fin le 1er octobre.

Cependant, le seuil pour une requête de liquidation a été temporairement relevé à 10 000£ afin que les créanciers ne puissent pas exiger un remboursement inférieur à ce montant.

Et toute personne en recouvrements de créances doit d’abord demander des propositions de paiement à l’entreprise débitrice et prévoir 21 jours pour une réponse avant de pouvoir procéder à une action de liquidation.

Les nouvelles mesures sont conçues pour donner aux petites entreprises – en particulier les entreprises de vente au détail et d’accueil qui ont été les plus durement touchées pendant la pandémie – plus de temps pour retrouver une santé financière avant que les créanciers puissent prendre des mesures pour les liquider.

Cependant, l’interdiction des requêtes en liquidation pour arriérés de loyers commerciaux accumulés pendant la pandémie restera en place.

Shabir Djakiodine

Directeur/Expert-comptable

www.euro-accounting.com

Création de société / Fiscalité / Comptabilité / paie / management accounts / consolidation

info@euro-accounting.com

+44 778 986 2405 / +33 7 56 91 93 32