Due diligence
Qu’est ce que la Due diligence ?
septembre 18, 2020
Fiche d’information sur le « Job Support Scheme »
Fiche d’information sur le « Job Support Scheme »
septembre 25, 2020
Show all

Des dizaines de milliers de Britanniques expatriés en Europe, « seront dépouillé de leurs comptes bancaires et de leurs cartes de crédit au Royaume-Uni dans quelques semaines. »

Plus de compte et de carte bancaires pour de nombreuses personnes au royaume-uni d'ici quelques semaines

Plus de compte et de carte bancaires pour de nombreuses personnes au royaume-uni d'ici quelques semaines

  • Le Brexit risque de provoquer la fermeture des comptes bancaires des Britanniques expatriés en Europe.
  • Plusieurs grandes banques d’ores et déjà avisé leurs clients,
  • Les lois post-Brexit rendront illégal que les banques britanniques répondent aux besoins des clients britanniques résidents eu Europe.

 

À cause des lois post-Brexit plusieurs dizaines de Britanniques expatriés vivants en Europe risquent de voir leurs comptes bancaires clos dans les semaines à venir.

Lloyds, Barclays et Coutts figurent parmi un certain nombre de banques ayant déjà alerté leurs clients expatriés, que leurs comptes bancaires seront supprimés le 31 décembre à 23h.

La fin de l’accord du retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne (UE) devient un cauchemar bureaucratique pour les banques britanniques. Face à la future complexité pour fournir des services clients au britanniques dans l’UE, beaucoup d’entre-elles choisissent simplement de retirer leurs services.

 

Les banques britanniques prennent actuellement leurs décisions quant aux pays de l’EU dont elles doivent se retirer ou bien continuer à opérer.

Lloyds Bank a confirmé au Sunday Times, qu’elle retirera ses services de Hollande, Allemagne, Italie, Irlande, Portugal et Slovaquie, affectant plus de 13 000 clients britanniques. Depuis le mois d’aout, le plus grand groupe bancaire britannique, a alors commencé à écrire à ses clients vivants dans ces pays, leur disant que leurs comptes bancaires britanniques seraient fermés le 31 décembre.

Barclays a également confirmé que ses clients – profitants de services bancaire et carte de crédit – vivant en Europe ont commencé à recevoir des courriers.

 

Une cliente de Barclays vivant en Bretagne a confirmé avoir reçu une lettre lui annonçant que sa carte bancaire sera résiliée le 16 novembre prochain, ce même si cette dernière était cliente depuis plus de 40 ans.

D’autres clients vivant en Espagne, en France et en Belgique ont également confirmé qu’ils avaient reçu un avis d’annulation de leur carte Barclays.

Afin de garder leurs comptes britanniques, des expatriés ont déclaré qu’un certain nombre de leurs proches vivant également à l’étranger donnaient des adresses de membres de leur famille au Royaume-Uni.

 

Une fois le Brexit terminé et le Royaume-Uni complètement retiré de l’UE, il deviendra illégal pour les banques britanniques de servir des clients britanniques vivant dans l’UE sans demander de nouvelles licences bancaires.

Ce désagrément malvenu est une conséquence des négociations difficiles de l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’UE. Le gouvernement britannique n’étant pas parvenu à négocier les règles bancaires post-Brexit et, par conséquent les règles bancaires paneuropéennes, connus sous le terme de « passporting « , elles ne pourront plus être applicable à tous ces clients.

 

Au lieu de négocier les règles bancaires spécifiques de 27 États membres, décrites comme un « cauchemar bureaucratique », certaines banques préfèrent fermer les comptes de leurs clients.

Dans un communiqué, le Trésor de sa Majesté a déclaré : « Nous attendons des banques qu’elles traitent leurs clients équitablement et qu’elles fournissent des communications en temps opportun pour leur permettre de prendre des décisions appropriées. »

« Toutefois, la fourniture de services bancaires est une décision commerciale pour les entreprises, fondée sur divers facteurs, y compris le droit local et la réglementation de certains pays de l’EEE (espace économique européen). »

Deux autres grandes banques britanniques, NatWest et Santander, ont déclaré que jusqu’à présent, elles n’avaient pas l’intention de fermer les comptes de leurs clients, mais « envisageaient leurs options ».

Shabir Djakiodine

Euro Accounting Ltd

Cabinet d’expertise comptable

France – UK – Irlande – Suisse

Création de société – fiscalité – comptabilité – social – management accounts – consolidation

www.euro-accounting.com

[email protected]

+44(0) 778 986 2405 – +33(0) 7 56 91 93 32

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *